메인메뉴 바로가기본문으로 바로가기

2021 AUTUMN

Le hangeul sur la scène mondiale

Petit glossaire de termes en usage chez les fans de K-pop

Pour communiquer entre eux sur les réseaux sociaux, les fans de K-pop du monde entier aiment à se servir de termes coréens transcrits en alphabet latin plutôt que d’équivalents dans leur langue, et ce, parce que leur traduction ne permettrait pas de rendre leur sens précis dans toutes ses nuances. Ils se sont ainsi constitué un nouveau langage témoignant du lien fort qui les unit par-delà les frontières, le Dolminjeongeum, dont le nom se compose de deux vocables désignant une idole et l’alphabet coréen sous son appellation de « Hunmingjeongeum », qui était à l’origine celle du hangeul. Voici donc quelques-uns des mots les plus répandus de ce Dolminjeongeum et des exemples illustrant leur emploi.

  • 대박(daebak)

    Ce nom, qui a pour sens premier « grand succès », sert désormais d’interjection lancée en cas de bonne surprise. Comme il revient sans cesse dans les dialogues de séries télévisées ou les sous-titres d’émissions de variétés, les jeunes amateurs de culture pop coréenne n’ont pas tardé à l’adopter.

    Daebak! Butter de BTS domine le classement du Billboard Hot 100 !
  • 오빠(oppa)

    Ce terme appellatif, qu’employaient uniquement, à l’origine, les femmes de tout âge pour s’adresser à leur frère aîné, peut aujourd’hui désigner aussi tout homme plus âgé de manière affectueuse, y compris les idoles de la K-pop, ainsi que leur petit ami ou leur mari, un usage que d’aucuns désapprouvent.

    Cet oppa danse vraiment bien ! Dommage qu’il chante mal !
  • 멘붕(menbung)

    Cet acronyme formé de la première syllabe des mots anglais « mental » et coréen « bunggoe », ce dernier signifiant « effondrement », se réfère au sentiment que suscite une soudaine difficulté ou le choc provoqué par un événement.

    Mes idoles se séparent. Quel menbung !
  • 아이고(aïgo)

    Interjection lancée dans de nombreuses situations et pouvant traduire indifféremment la souffrance, l’épuisement, la joie de retrouver quelqu’un, la surprise, la sidération ou le trouble, voire la détresse. Elle peut aussi exprimer une plainte accompagnant des reproches. Surtout employée par les personnes âgées aux yeux des Coréens, elle plaît aux étrangers par ses sonorités.

    Aïgo , je n’en peux plus de cette chaleur !
  • 애교(aegyo)

    Charme, coquetterie. Jusqu’ici réservé à une manière d’être féminine, son usage était à bannir dans le cas d’un homme, car il aurait dénoté un manque de virilité, mais il s’applique aujourd’hui aux deux sexes s’agissant des attraits d’une personne.

    Dans ce groupe de chanteurs, le plus jeune a beaucoup d’aegyo.
  • 막내(maknae, or mangnae)

    Si ce benjamin d’une famille ou d’un groupe doit se conformer aux exigences de ses aînés, ses fautes et défauts lui sont souvent pardonnés. À l’intérieur de leur groupe favori, les fans de K-pop ont tendance à répartir les différentes vedettes en fonction de leur âge, les aînés étant appelés hyeong par les garçons et eonni par les filles, tandis que les plus jeunes sont les dongsaeng.

    maknae! Donne-moi un verre d’eau, s’il te plaît.
  • 페이크 막내(fake maknae)

    Il s’agit du membre d’un groupe qui se comporte comme s’il en était le plus jeune, cette manière d’être créant une atmosphère plus amicale et plus détendue. Cette expression est à ne pas confondre avec celle d’« evil maknae » qui désigne une personne à l’attitude désinvolte. Ce néologisme alliant mots coréen et anglais est dû à des fans de K-pop.

    Il a plus de 30 ans ? On dirait pourtant que c’est le plus jeune. Sans doute un fake maknae !
  • 귀엽다
    (kyeopta/kyopta, or gwiyeopda)

    La transcription en alphabet latin de ce mot signifiant « mignon » a été simplifiée par les fans de K-pop étrangers pour en faciliter la prononciation, car il doit normalement être orthographié « gwiyeopda », et constitue donc un cas de localisation.

    Ce petit chien est vraiment kyeopta.
  • 자기야(jagiya)

    Selon la définition qu’en donne le dictionnaire, « jagi » peut être un nom servant à désigner la personne dont il est question dans une conversation. En toute rigueur, la particule « ya » utilisée pour s’adresser à quelqu’un ne peut donc venir s’y ajouter. Cette association est cependant répandue dans la langue familière pour interpeller affectueusement son petit ami, sa petite amie ou son conjoint. Les fans de K-pop l’emploient plutôt en tant que nom, quand une jeune femme dit « mon jagiya coréen », par exemple.

    Bonne nuit, jagiya, dors bien ! J’espère que tu rêveras de moi !
  • 사생(saseng)

    Cette abréviation de « sasaenghwal », qui signifie « vie privée », désigne un fan de K-pop chez qui l’adulation d’une vedette devient obsessionnelle et le pousse à observer ses moindres faits et gestes sans hésiter à s’immiscer dans sa vie privée. Ce comportement, qui peut aller jusqu’à envoyer d’innombrables SMS ou à prendre la personne en photo sans son autorisation, voire à pénétrer par effraction dans son domicile, résulte d’une volonté d’acquérir le plus d’informations personnelles possible pour se donner de l’importance dans sa communauté de fans.

    Attention à ne pas devenir des sasaeng, les gars !
  • 눈치(nunchi)

    Il s’agit de l’aptitude à comprendre rapidement l’état d’esprit dans lequel se trouve quelqu’un, ceux qui la possèdent sachant dès lors faire bonne impression et s’entendre bien avec autrui, un aspect relationnel qui joue de nos jours un rôle essentiel dans la réussite professionnelle. Il peut cependant prendre un sens péjoratif en se référant à la trop grande importance que certains accordent à ce que les autres pensent d’eux et qui les empêche de se comporter comme ils l’entendent.

    Tae-hyeong a du nunchi, alors il devine toujours ce qui peut me contrarier.
Kang Woo-sung Auteur de K-Pop Dictionary

전체메뉴

전체메뉴 닫기